l’argile dans les savons

 

Les argiles sont bien connues et souvent utilisées en masque dans les cosmétiques. Reconnues pour les multiples bienfaits sur la peau, nous pouvons aussi les utiliser en savonnerie.  L’ argile n’est-elle pas l’une des plus anciennes formes de savon ? Avant le développement des pratiques d’hygiène modernes et même aujourd’hui dans les régions qui ont préservé les traditions ancestrales, la terre sous forme de boue est utilisée comme nettoyant pour les cheveux et le corps, ou comme emplâtre pour soigner les blessures et lésions de la peau.

Les argiles proviennent de sols sédimentaires riches en oligo-éléments et en minéraux. Leur structure leur donne des propriétés absorbantes et adsorbantes. La première bien connue est la capacité de l’argile à agir comme une éponge et absorber les excès de liquide ou de matière en générale, tel le sébum sur la peau. La propriété adsorbante quant à elle fait référence à sa capacité à attirer et à fixer certaines molécules et toxines qu’elle peut par la suite éliminer. C’est ce qui confère aux argiles des propriétés détoxifiantes et purifiantes mais aussi des propriétés antiseptiques et antifongiques.

Les argiles sont souvent nommées par leur couleur. En effet leur couleur est témoin de la composition chimique de l’argile et cette variation leur donne des propriétés spécifiques à chacune.

L’argile verte, de type illite ou montmorillonite, est la plus répandue. Elle est riche en alumine, silice potassium, magnésium et fer. Elle a des propriétés détoxifiantes et reminéralisante. La montmorillonite est la plus riche et a des propriétés reminéralisantes marquées. La bentonite ou terre à foulon est composée d’argile verte de type montmorillonite à 80% et contient aussi d’autres minéraux tel que le mica et le quartz.

L’argile blanche ou kaolin, également très répandue est la plus douce sur la peau. Sa composition est plus simple que l’argile verte, renfermant alumine, silice et oxygène. Elle est idéale pour les peaux sèches et sensibles.

Plus la teneur en oxyde de fer est élevée, plus l’argile prend une teinte rouge. Ainsi l’argile rouge est très riche en oxyde de fer et par ce fait active la circulation sanguine donnant un coup d’éclat à la peau. L’argile rose est un mélange d’argile rouge et d’argile blanche tandis que l’argile jaune a des propriétés qui se situent entre l’argile verte et l’argile blanche.

Le rhassoul à une place singulière dans cette liste. Elle est originaire du Maroc et est utilisé traditionnellement dans le soin des cheveux et de la peau. On la désigne argile « saponifère » car elle produit une légère mousse lorsque frictionné avec de l’eau.  Elle contient majoritairement de la silice et du magnésium et très peu d’alumine et de calcium. Elle est donc exceptionnellement douce et non irritante et peut s’utiliser autour des yeux.

Dans les savons l’argile est utilisée pour ses propriétés absorbantes et adsorbants. Toutes vont absorber les poussières mélangées au sébum qui restent sur la peau et fixer les toxines et bactéries pour les évacuer avec le lavage. L’effet mécanique de friction permet d’exfolier très légèrement la peau. Certaines, telle la bentonite, vont créer une mousse qui « glisse » sur la peau et est souvent employé dans les savons de rasage. Pour des besoins spécifiques on choisit le type d’argile le plus adapté : peaux ternes: argile rose ou rouge, peaux mixtes et grasses à tendance acnéiques, on opte pour l’agile verte. Peaux très sensibles: argile blanche et argile rose.

Dans un savon, contrairement à l’usage en masque, l’argile est présente en petite quantité et est donc utilisable au quotidien.

Nous offrons notre propre petite sélection de savons à l’argile dans notre boutique Etsy. 

Et vous quel est votre code couleur ?

Laisser un commentaire